Tout savoir sur les tiques !!

by | 11, Avr 2021 | Conseil | 0 comments

Les risques que les tiques font courir aux chiens et les chats

Les tiques se nourrissant du sang de leur hôte, elles peuvent, en cas d’infestation massive, être à l’origine d’une anémie. Plus fréquemment, il peut se former un petit abcès à l’endroit de la morsure si celle-ci s’infecte, ou si on a laissé la partie antérieure (que l’on appelle habituellement « la tête ») de la tique dans la peau en essayant de l’enlever. Même si elles sont peu agréables pour l’animal, ces petites lésions disparaissent dans la plupart des cas en quelques jours. L’application d’un désinfectant matin et soir est en général suffisante.

Le véritable danger des tiques réside dans les nombreuses maladies qu’elles peuvent transmettre aux animaux. Dans ce domaine, et il en va de même pour l’Homme.

Les principales maladies transmises par les tiques aux chiens

  • La piroplasmose, appelée également babésiose (voir l’article sur la piroplasmose), due à un parasite du sang.
  • L’ehrlichiose et les anaplasmoses, qui sont des maladies bactériennes.
  • La borréliose, appelée en médecine humaine maladie de Lyme.
  • L’hépatozoonose, maladie parasitaire rare en France, contractée par ingestion d’une tique.
  • Certaines tiques sécrétant une toxine peuvent provoquer une paralysie transitoire chez le chien.

Les principales maladies transmises par les tiques aux chats

Les tiques peuvent également transmettre la piroplasmose (ou babésiose – voir l’article sur la piroplasmose) aux chats, ainsi que l’ehrlichiose et l‘anaplasmose, mais il est exceptionnel que ces agents infectieux soient à l’origine d’une véritable maladie, sauf immunodépression.

 

Comment protéger les chiens et les chats contre les tiques ?

  

Éviter qu’un chien ou qu’un chat n’attrape des tiques

Il existe plusieurs façons de protéger un chien ou un chat contre les tiques :

  • Limiter l’accès des chiens aux zones naturelles pouvant servir de refuge aux tiques. C’est assez compliqué, même en ville, car certains jardins publics peuvent héberger des tiques. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre vétérinaire, il connaît les coins à éviter. Il est de toute façon conseillé d’examiner l’animal au retour de promenade : si des tiques sont trouvées, il faut les retirer manuellement (lien vers retirer des tiques) et traiter l’animal avec un produit contre les tiques.

    L’importance du vaccin contre la piroplasmose

    La meilleure protection contre cette maladie est la prévention !

    Deux solutions existent pour protéger votre chien des piroplasmes :

    • La vaccination : permet de protéger le chien de la maladie. Le premier vaccin se fait à l’âge de 6 mois. Il est administré en deux fois, avec trois semaines d’intervalles. Par la suite, le rappel du vaccin du chien contre la piroplasmose se fait de manière annuelle ou biannuelle.

    • Les traitements anti-tiques : comme le vaccin n’est pas efficace à 100 %, il est indispensable de protéger un chien des tiques. Une solution antiparasitaire permet de repousser les tiques du chien durant une période donnée. (personnellement mon chien est vacciné, et j’utilise un comprimé de BRAVECTO cela dure 3 mois)
      Produits anti tiques chez

    À savoir : les tiques sont particulièrement présentes de mars à juin, et de septembre à décembre. Durant ces périodes, n’oubliez pas les traitements antiparasitaires du chien, et vérifiez qu’il n’a pas été mordu par une tique après chaque promenade.

  • Attention, n’utilisez jamais un produit anti-tique prévu pour les chiens sur un chat sans l’avis de votre vétérinaire. Certains de ces produits sont mortels pour les chats.

 

Enlever les tiques sur un animal

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Tirer sur la tique : on a toutes les chances de laisser un morceau du parasite en place.
  • Appuyer sur la tique avec les doigts ou avec une pince : presser sur l’abdomen du parasite est à l’origine d’une régurgitation, or c’est au cours de la régurgitation que se produit la transmission des maladies !
  • Verser un produit sur la tique (éther, alcool, désinfectant…) ou la brûler avec une cigarette : cela produit également une régurgitation réflexe, et donc un risque majoré de transmission de maladie.

Ce qu’il faut faire :

  • Retirer la tique avec un crochet spécial : cette méthode très simple permet d’enlever la tique sans aucun risque.
  • A défaut de crochet, on peut tout simplement appliquer un produit anti-tique sur son animal et attendre la mort des tiques. Quel que soit le produit utilisé, plusieurs heures sont nécessaires. Parfois aussi, les tiques meurent mais ne se décrochent pas tout de suite, ce qui n’est pas grave, l’essentiel étant qu’elles ne puissent plus transmettre de maladie

 

Le mode de vie des tiques

Les tiques se nourrissent exclusivement du sang des animaux sur lesquels elles se fixent, et ne feront que trois repas au cours de leur vie !

Cycle évolutif de la tique Dermacentor

Les étapes de la vie d’une tique. Image ESCCAP.

 

Les tiques grimpent en haut des végétaux et attendent le passage d’un hôte.

  • Les femelles adultes pondent sur le sol. Leurs œufs éclosent, libérant des larves ressemblant à des tiques miniatures.
  • Les larves grimpent en haut des végétaux et attendent le passage d’un hôte sur lequel elles vont s’accrocher. Les larves se fixent sur la peau et prennent un seul repas de sang, puis se décrochant, retombent sur le sol où elles se transforment en nymphes.
  • Les nymphes montent à leur tour sur des végétaux afin de parasiter un nouvel hôte. Une fois gorgée de sang, elles chutent sur le sol et passent au stade adulte.
  • Enfin, les adultes (mâles et femelles) reproduisent le même schéma : embuscade en haut d’une tige, repas sanguin unique sur un nouvel hôte et retour au sol. C’est alors que les femelles, fécondées par les mâles, pondent leurs œufs.

Pour achever leur cycle de vie, les tiques ont besoin d’une humidité modérée et de chaleur. Elles sont capables d’attendre des conditions climatiques favorables pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. Par conséquent, les infestations par les tiques sont saisonnières, les risques sont plus présents au printemps et à l’automne.

Sources : esccap, mouss le chien

Photos : pixabay, esccap

Animalerie en ligne

voir les produits anti tiques

visitez le site