Les Sports canins … Parlons de l’Agility

by | 23, Avr 2021 | Sport canin | 0 comments


De multiples avantages à pratiquer les sports canins

Les sports canins pratiqués avec votre chien vont vous permettre de préserver sa santé mais aussi de renforcer vos liens avec votre compagnon. C’est aussi et surtout, l’occasion idéale pour approfondir votre complicité et parfaire l’éducation de votre fidèle toutou qui aura conscience de vous faire plaisir tout en se faisant plaisir. De quoi lier l’utile et l’agréable !

Un sport canin va également vous aider à canaliser la fougue de votre animal de compagnie, développer ses aptitudes physiques et mentales tout en participant à son épanouissement et sa socialisation.

Quelle que soit la race de votre chien, sa taille ou son âge, votre chien peut pratiquer une activité sportive proposée par un club. Il vous suffit juste de trouver quel est son sport de prédilection.

Quelques sports canins à pratiquer avec son chien

Il existe de nombreux sports canins, vous trouverez des sports adaptés à chaque chien.

Aujourd’hui nous allons vous parler de l’Agility.

l’Agility

est l’un des premiers sports qui vient à l’esprit des maîtres lorsqu’ils pensent aux
sports canins. Aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe de l’Ouest, ce sport de rapidité qui nous vient d’Angleterre est l’un des plus populaires de tous les sports canins. Sur une distance de 100 à 200 mètres, le chien doit traverser un parcours constitué d’au moins vingt obstacles différents. Mur, pneus, tunnel, balançoires, obstacles de saut en longueur, slalom, table, mur diagonal et bien plus encore, que le chien doit surmonter aussi vite que possible et en faisant le moins d’erreurs possible. Il est mené à travers le parcours par son maître, qui le guide uniquement par des gestes et sa voix. Les laisses, les clickers et autres outils similaires ne sont pas autorisés.

Les bénéfices de ce sport

L’agility est non seulement bénéfique à la forme physique des chiens et des humains, mais elle leur permet également de renforcer leur relation. En agility, il existe différente catégorie pour différentes tailles de chiens. Ainsi, ce sport convient à presque toutes les races.

Il faut cependant être prudent avec les races très grandes et lourdes, ainsi qu’avec les chiots, dont les articulations pourraient être trop fortement sollicitées par les nombreux sauts d’obstacles.

Votre chiot saute-t-il par-dessus les bûches ou les sacs de recyclage avec une facilité déconcertante ? Evite-t-il les jouets des enfants sur le sol avec une habileté remarquable ? C’est le bon moment de l’emmener faire de l’agility.
La plupart des installations accepteront les chiens âgés de plus d’un an parce que les chiots plus jeunes ne seront pas assez coordonnés ou développés. Les chiens de cet âge ont au moins 90% de leur coordination et de leur développement adultes, donc l’agility peut être un bon choix maintenant pour lui faire faire de l’exercice et apprendre de nouveaux ordres.

 

L’entraînement à l’agility a de nombreux avantages physiques :

  • une augmentation de la longueur de son pas,
  • sa taille et sa vitesse,
  • une amélioration de la stabilité de ses chevilles
  • le renforcement des tendons,
  • leur esprit devient plus vif grâce au travail à fournir.

La plupart des chiens tirent un bénéfice quand ils font le travail pour lequel leur race était conçue. Et il est facile de se renseigner et de l’appliquer.

Un parcours d’agility comporte de nombreux obstacles dont voici les principaux :

Le slalom :
il s’agit de piquets (environ une dizaine) entre lesquels votre chien doit slalomer le plus rapidement possible. Vous pouvez acheter des poteaux de slalom ou en fabriquer facilement vous même. Pensez à bien laisser assez de distance entre les piquets afin que votre chien puisse slalomer sans risquer de se cogner.

La haie :
Il s’agit d’un obstacle fait avec des branchages que le chien doit franchir pour tester son saut en hauteur. Vous pouvez facilement installer chez vous un obstacle similaire (avec des briques, un meuble, etc.). Pensez néanmoins à ce que l’obstacle soit correctement adapté à la taille de votre chien et sans danger pour lui.

La chaussette :
Il s’agit d’un tunnel qui se termine par un manchon mou (d’où le nom de chaussette) et dans lequel le chien doit se faufiler pour réussir à sortir de l’autre côté. Vous pouvez trouver facilement ce type d’obstacle d’agility dans une animalerie ainsi que

Le tunnel :
Similaire à la chaussette, à l’exception qu’il est rigide de bout en bout. Ou acheter un tunnel d’agility.

La balançoire :
C’est une planche à bascule sur laquelle le chien doit marcher, sans sauter trop tôt.

le A :
Deux planches placées en oblique, formant ainsi la lettre A. Le chien doit monter puis descendre ces planches sans sauter trop vite.

La passerelle :
Cet obstacle d’Agility consiste en une planche en hauteur qui oblige le chien à marcher dans le vide. Un banc peut très bien faire l’affaire !

Le pneu :
un pneu tendu en l’air, dans lequel le chien doit sauter. Vous pouvez utiliser un vieux pneu de vélo et l’accrocher à une branche d’arbre solide.

Conclusion, ce matériel d’agility pourra prendre place dans votre jardin et vous permettre de commencer l’entraînement de votre chien à moindre coût, voire même de le préparer au mieux pour ses premiers
concours !

Sources :  toutou pour le chien, sportcanin,

photos : Pixabay

OU COMMANDER VOTRE MATERIEL D’AGILITY